Le matelas gonflable est-il un bon équipement de bivouac ?

Si vous encore en tête les modèles en vinyle sur lesquels les adeptes de farniente adorent s’allonger au bord de la piscine, oubliez-les un instant. Les matelas utilisés dans les randonnées sont fabriqués à base de nylon fin et léger, le tout renforcé par des fibres quadrillées. Quels sont les points forts de ces matelas gonflables ? Qu’en pensent les randonneurs ? Eléments de réponse.

Quels sont les choix qui se présentent aux randonneurs ?

Le fait qu’il soit gonflable implique évidemment un encombrement réduit et surtout un poids-plume. Cette qualité est appréciable sauf si le randonneur entend faire passer la durabilité avant toute chose.Les randonneurs ont le choix parmi de nombreux modèles assez simples de conception. Certains matelas sont, en revanche, assez techniques. Ils sont par exemple dotés de cloisonnement destiné à améliorer leurs performances en termes d’isolation thermique. Ces modèles sont au passage les mieux adaptés pour des randos ou des bivouacs hivernaux. Sur le marché, le public peut aussi dénicher des matelas plus fins, qui s’apprécient pour leur texture agréables mais offrent un confort spartiate. Les randos à la recherche de modèles ultraconfortables se tournent plutôt vers des matelas plus épais et moelleux.

Comment faut-il gonfler le matelas ?

Le gonflage du matelas doit aussi être pris en compte. Chaque fabricant déconseille le gonflage à la bouche. En effet, cela pourrait introduire de la condensation à l’intérieur du matelas, entraînant l’apparition de moisissure. Les marques recommandent plutôt le gonflage à la pompe. Certains randonneurs estiment pourtant que le gonflage à la bouche reste la solution la plus simple et la plus pratique. En réalité, la plupart de ceux qui soutiennent cette idée sont les mêmes qui veulent à tout prix limiter le poids du matériel à emporter. Ce n’est guère étonnant que le message des fabricants ait du mal à passer, les randonneurs étant, pour la plupart, habitués à voyager légers.

A découvrir également :